15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 21:18
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y

Journée magique à Chausey. L'île est tout bonnement paradisiaque. Chaque fois un pur enchantement. Le plus doux est cette communion avec la nature. Aucune voiture ! L'endroit est rendu à la nature, au silence, aux oiseaux, à la végétation. Le secret du grand bonheur. En harmonie parfaite. Je me sens heureux. Tout simplement. Mon grand rêve ; pouvoir y vivre un jour...il faut croire en ses rêves ! Le coeur en joie !

Je communique avec la terre par mes pieds. Ici, le dialogue est chaud et savoureux. C'est un sol volcanique. Les pierres et les rochers sont vivants. Ils respirent et nous réchauffent. Le granite est vivifiant; râpeux, à chacun de mes pas. Il stimule vigoureusement tout mon être. Là un petit sentier dans un sous-bois, qui rappelle la Bourgogne. J'accueille les gazouillis des oiseaux. Je suis attentif à tous les éléments, car je sens qu'ils me transforment et qu'ils savent transcender mon être. Ici, plus qu'ailleurs, je berce mon coeur de l'infini de l'univers.

Ce qui est bon, c'est de partager ce profond silence avec la quiétude et la tranquillité de tous  ceux qui ont souhaité passer là la journée. On se sent bien. On savoure cet instant sacré. Le bonheur commun;  simple et authentique d'être ensemble, ces privilégiés, ces amis d'un jour. Une certaine connivence qui se tisse entre nous. Le calme d'un moment. Et puis la mer, limpide et turquoise. Elle nous sourit et nous ravit. Le soleil et la lumière qui nous caressent. La vie qui déploie ses ailes. En nous. A travers nous. Haut-delà de nous.

Les conversations du sacré. 

Le bonheur tranquille sur le bateau qui nous ramène à Granville; tous ensemble, dans le silence. La communion des coeurs. Cette respiration commune entre ciel et mer. La paix et l'élévation de nos âmes, de nos êtres transcendés. La sensation de ne plus être les mêmes. Emus jusqu'aux larmes. La joie des enfants qui résonne dans l'air.

En nous, le chant de l'univers.

B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y

 

 

Chroniques d'un homme heureux

 

 

Un témoin de la vie

 

 

 

B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y
B L E U C H Ô S E Y

Partager cet article

Repost0
Published by chemins-spirituelrose