28 août 2021 6 28 /08 /août /2021 02:57
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

je suis riche de nous
de mon âmour pour toi
de ta présence en moi

V E R S A I L L E S

 

 

T E M P L E  D ' Â M O U R

 

 

V E R S A I L L E S

je t'attends là
au Temple d'Âmour
car le nôtre dans le marbre
y est gravé
et pour l'éternité

V E R S A I L L E S

Je suis le gardien du Temple de Nous.

V E R S A I L L E S

 

 

Rivière d'abondance et de beauté sacrée

 

 

V E R S A I L L E S

Le Message des Dieux

V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

 

 

L' Ecriture du Sacré

 

 

V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

les plis gravés et sculptés
d'un océan de beauté
où s'écrit l'écorce du temps
cet infini sacré
de l'univers tout entier

autant de grâce et de miracle qui inspire un respect absolu
mes larmes s'écoulent de ces contemplations divines

V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

 

 

La Cathédrale de l'Infini sacré

 

 

V E R S A I L L E S

Voici le doyen du Parc de Versailles. Ce vénérable Chêne fût planté en 1661, du temps de Louis XIV. Je m'assieds respectueusement à son pied. Je le contemple. Je mesure l'immensité de ce moment sacré, qui se dessine entre Lui et moi. Je suis bouleversé. Nos deux coeurs, nos deux êtres, nos deux âmes qui fusionnent. L'Esprit. L'Absolu. Je respire avec Lui. En Lui. J'entends son calme. Il me conduit aux confins de l'Univers. Au plus profond de moi. De nous. Aux sources de la Vie.

V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

Mes divines conversations avec le Sacré
L'Univers tout entier

V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S
V E R S A I L L E S

 

 

Canopée céleste

 

 

Je suis venu revoir mes arbres de Versailles. Ceux-là même qui ont accompagné ma vie durant plus de trente ans. Trente années à arpenter les allées du parc, les sous bois, les clairières, les grandes étendues de verdure. A m'asseoir au bord du canal. A patienter, pour apercevoir un écureuil, à écouter chanter le vent, les oiseaux. Au fil des saisons, à contempler les cygnes et les cormorans. J'ai embrassé mon séquoia, mon vénérable chêne. Ils m'ont appris la vie. J'ai appris les levers et les couchers du soleil, au dessus du canal. Accompagné de ma douce Nina, nous n'avons cessé de marcher, chaque jour. En moi, l'émerveillement de chaque instant.

Au Temple d'Âmour, j'ai déposé mon coeur, mon âme. Je suis venu entendre leur écho sacré. Ils me conduiront sur la route, pour progresser vers le sommet de la haute montagne de l'Esprit.; le Grand Voyage.  J'ai pris le temps, d'entendre ce qu'ils avaient à me dire, ici. Avant de repartir. Ils vont guider mes pas, comme ils l'ont toujours fait. Je me remets en chemin, dans la confiance et la foi de mon être, qui saura ce qui est le meilleur pour lui.

Je n'oublie pas Chausey, Granville, mon port d'attache. Mais je suis aussi fidèle à Versailles, à son parc, à ses arbres, à ses oiseaux, qui m'ont tant apporté.

V E R S A I L L E S

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. A l'infiniment grand, l'infiniment petit; en un seul point réunis. La Source de vie. Au coeur du coeur le coeur.

1

L'Invisible sacré
La Caresse et le Doigt de Dieu, de cette Force vive, supérieure et sacrée.
L'Univers.

Quelque chose de supérieur, en nous, veille.

V E R S A I L L E S

Je suis un vagabond d'éternité, qui marche dans l'univers, sans jamais s'arrêter.

 

 

A B S Ô L U

 

 

 

 

En moi l'écho de cette immensité.

L ' I N F I N I

V E R S A I L L E S

Partager cet article

Repost0
Published by chemins-spirituelrose